2 janvier 2022

Entreprendre, ça commence par affirmer des valeurs.

Entreprendre, ça commence par affirmer des valeurs.
Aujourd’hui, Rachel nous explique les valeurs fondamentales de La Belle Armoire, boutique de seconde main à Chambéry. Une manière de se questionner sur la raison d’être des entreprises et des interrogations qui guident la démarche de beaucoup de porteurs de projet. Elle nous explique sa démarche.

C’est l’une des premières questions que je me suis posée lorsque j’ai songé à créer mon entreprise : quelles sont les valeurs que je veux défendre pour être alignée avec mon projet ? C’est d’ailleurs souvent l’un des points évoqués par les experts de la création d’entreprise. L’entrepreneur doit avoir une personnalité en adéquation avec l’entreprise qu’il souhaite développer, que ce soit une marque ou une boutique.

.

Par exemple, à titre personnel, je me suis demandé :
— Quel monde je souhaitais défendre ?
— Quelles sont les causes qui m’animaient ?
— Comment je consommais au quotidien ?

.

Se poser les bonnes questions dès le départ

C’est ce qui a construit les bases de mon projet entrepreneurial et qui a défini les contours de ce que serait La Belle Armoire : un lieu nouveau, original et accueillant pour permettre à chacun de mieux consommer la mode et d’avoir un impact positif sur son environnement. Ainsi, j’ai réfléchi à comment allier mes valeurs et mon activité, ce qui me semble aujourd’hui la condition requise à mon épanouissement.

Car oui, rapidement, le secteur de la mode m’est paru être un terrain de jeu pertinent, où je pouvais clairement apporter quelque chose de nouveau au niveau local. J’ai compris que bien plus qu’un business model, j’avais la capacité d’apporter une offre jusque-là peu présente à Chambéry et aux alentours. Je l’ai d’ailleurs vérifié bien en amont du lancement de la boutique, en allant faire des stages d’immersion dans des dépôts-ventes, pour comprendre leur univers, vérifier mon appétence pour le domaine d’activité et acquérir les compétences clés.

.

Entreprendre dans le vêtement de seconde main

C’est donc le fondement de mon aventure entrepreneuriale. Ainsi, aujourd’hui, pour chaque décision et pour chaque nouveau service, je me pose une question : est-ce en cohérence avec ce que je veux défendre, à savoir une mode respectueuse des ressources ? C’est ce qui guide les actions de notre boutique au quotidien, et également ce qui me permet de souder les équipes autour d’une mission et d’objectifs communs.

On s’aperçoit d’ailleurs assez vite, lorsque nos valeurs personnelles sont alignées avec les valeurs de l’entreprise que c’est beaucoup plus facile et naturel de :
– se lever le matin avec la pêche.
– construire et souder une communauté.
– partager son ambition.
– convaincre de nouveaux partenaires.

C’est finalement la base d’un business model viable. Car si la raison d’être est au cœur du développement de votre projet, il est fort à parier que d’autres personnes – de potentiels clients – partagent votre vision et promeuvent votre démarche. C’est d’autant plus le cas lorsque vous traitez un sujet de société fort, avec des enjeux concrets sur les plans sociaux et environnementaux.
.

Impulser une dynamique à Chambéry

Ainsi, deux ans après la création de La Belle Armoire, le bilan est plus que positif : nous avons permis à des milliers de personnes de consommer la mode différemment et de trouver des vêtements de seconde main à côté de chez eux, à l’achat ou à la location. Nous contribuons ainsi, à échelle locale, à impulser une dynamique qui, nous en sommes certains, permettra petit à petit de modifier les comportements de consommation, encore aujourd’hui trop tournés vers la fast-fashion.

Désormais, en tant que cheffe d’entreprise, j’estime primordial de partager mon expérience avec le plus grand monde. Je pense en effet que c’est cette mise en commun des connaissances qui nous permettra de construire et de consolider sur nos territoires un socle entrepreneurial solide, porté par des valeurs fortes.

Vous avez une question ? N’hésitez pas à venir me rencontrer à la boutique. Ce sera l’occasion de discuter et, au passage, de vous faire découvrir nos belles pépites de seconde main. Nous avons plein de beaux vêtements qui attendent simplement de vivre une deuxième vie… loin des placards.